Petit-déjeuner : entre croyance et bon sens
  • Alimentation
  • Bien vivre
Publié le 3min

Petit-déjeuner : entre croyance et bon sens

Les préconisations du Ministère de la Santé, reprises par un bon nombre d’institutions diverses et des diététiciens, sont formelles : « le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée ».

Le petit-déjeuner est-il important ?

Après une longue nuit sans manger, il faut refaire le plein d’énergie ! Ainsi, il est décidé que tout le monde doit avoir faim et doit manger après le réveil.

Et qu’en pense notre organisme, notre système digestif ? N’aurait-on pas intérêt à écouter ce qu’il nous dit ? 

Certains ont réellement faim le matin. Dans ce cas, la question ne se pose pas. Le petit déjeuner est alors un repas nécessaire qu’il faut équilibrer du mieux possible.

D’autres n’ont pas faim. Si on se réfère aux croyances, « ce n’est pas normal ! »

 

Qu’en est-il ?

Rien de grave. La nuit, nous jeûnons. Après une phase de digestion du repas du soir, l’organisme travaille à notre détoxication, à notre régénération. Le tube digestif est au repos, ce qui lui permet, lui aussi de se revitaliser.

Retarder le moment de rompre ce jeûne, de « dé-jeuner » n’est donc pas catastrophique pour la santé. Cela permet même d’allonger cette phase d’élimination des toxines. Sachant que des éliminations insuffisantes engorgent nos tissus et favorisent les maladies, il n’y a donc rien de périlleux.

 

La leptine, hormone qui participe à couper la faim connaît un pic de sécrétion vers minuit et redescend peu à peu. Ses effets s’amenuisent le matin, plus ou moins tôt selon les sujets. Pour certains, la sensation de faim arrive peu de temps après le réveil, pour d’autres, elle arrive plus tard. Sachant que le dîner de la veille et nos réserves énergétiques peuvent interférer également.

Certains ne déjeunent pas le matin et se sentent bien, sans trouble de la concentration, sans fatigue, d’autres ne peuvent « démarrer » leur journée sans avoir mangé.

 

A la question : « Je n’ai pas faim le matin : dois-je manger quand même ? »

La réponse est non. Si nous n’avons pas faim, c’est que notre tube digestif n’est pas prêt à recevoir de la nourriture. 

En revanche, il est important de se réhydrater.

Mais attention, si la faim arrive dans la matinée, le choix de bons aliments sera indispensable. Un fruit (une banane), des oléagineux, un smoothie avec fruit et boisson végétale préparé le matin avant de partir, une ou deux tranches de pain complet… peuvent être pris facilement au travail et offrent un intérêt nutritionnel.

L’essentiel est d’éviter la barre chocolatée du distributeur ou le paquet de biscuits.

Il est important de toujours rester à l’écoute de son corps, et non pas à l’écoute des études menées par la filière « agro-alimentaire business » des fabricants de céréales qui, pour un certain nombre d’auteurs, seraient orientées… l’objectif étant d’être présents sur nos tables.

 

J’ai faim le matin, je me nourris bien !

Café, croissants, jus d’orange, pain confiture, pain miel...

Tout est là réuni pour l’hypoglycémie de 10h /11h et entraîner des effets délétères sur la flore intestinale, élément essentiel de notre santé.

Attention au petit déjeuner « bombe à sucre » ! Son arrivée massive déclenche un pic d’insuline pour gérer tout ce glucose. Sous son effet, la glycémie chute rapidement et c’est l’hypoglycémie.

la glycémie

 

 

Quelques idées pour un petit déjeuner énergétique

  • Un bon pain ! Eviter la baguette blanche qui a un index glycémique élevé. Préférez un pain complet ou semi complet. Et pour le tartiner ? beurre, purée d’oléagineux : amande, sésame (le miel, la confiture, font monter la glycémie. Réserver le miel pour parfumer la tisane).
  • Un jus de légumes plus qu’un jus de fruit ! Attention aux jus de fruit, notamment le traditionnel jus d’orange. Combiné au pain ou aux céréales, il peut être nocif. L’acidité et le sucre vont générer une fermentation, abîmer la flore intestinale, provoquer des lourdeurs, ballonnements.
  • Un fruit frais de saison (ou une salade de fruits), associé(e) à une boisson végétale peut être aussi un vrai régal ! (on évite alors l’association avec le pain ou les céréales pour des raisons de digestibilité)
  • Les oléagineux peuvent s’inviter largement. Ils sont riches en nutriments.
  • Des protéines pour un petit déjeuner salé : du fromage, une tranche de jambon, des œufs (possibilité de les cuire la veille).

Varier les plaisirs !

Découvrir l'offre Pack Santé Jeune Actif

Articles complémentaires

Une immunité forte pour un hiver en forme

Une immunité forte pour un hiver en forme

Nos conseils Prévention Bien-Être
09/06/20

Notre système immunitaire et nos défenses naturelles sont normalement présents pour nous défendre contre les agresseurs, bactéries, virus.

Néanmoins, ils peuvent aussi être affaiblis par des agents extérieurs, comme le froid, la fatigue, le stress, une alimentation déséquilibrée, ou, d’une manière générale, notre mode de vie. L’immunité réagit alors moins vite et moins efficacement.

Lire la suite
Les aliments complets sont-ils meilleurs pour la santé ?

Les aliments complets sont-ils meilleurs pour la santé ?

Nos conseils Prévention Bien-Être
09/06/20

Céréales, sucres, huiles, sel… tous ces produits font l’objet de processus industriels de raffinage. Après l’engouement marqué pour ces aliments raffinés, la question de leur valeur nutritionnelle se pose avec acuité.

Lire la suite