Le sport protège nos fonctions cérébrales
  • Sport
Publié le 4min

Le sport protège nos fonctions cérébrales

Si le sport est bon pour la santé physique et morale, il l’est également pour le cerveau. L’organisme est plus qu’une accumulation d’organes et de systèmes. Il forme un tout au sein duquel les interactions sont constantes. Faire travailler ses muscles, son système cardiovasculaire et sa capacité respiratoire protège, quel que soit l’âge, la santé du cerveau, en agissant sur sa structure et son fonctionnement. Comment le sport protège nos fonctions cérébrales ?

Une accélération de la circulation sanguine

Pour fonctionner, le cerveau a besoin d’énergie. Les principaux carburants qui lui sont nécessaires sont le glucose et l’oxygène. Ils lui sont apportés par le sang. C’est à la fois le grand transporteur des nutriments, et également le grand éboueur qui récupère le sang vicié pour le ramener aux poumons où il est purifié. L’activité physique a pour conséquence d’accélérer le débit sanguin, ainsi que les échanges avec les cellules des différents organes, y compris le cerveau. Mieux irrigué, il est mieux oxygéné.

L’activité physique favorise aussi l’angiogenèse : le développement de nouveaux vaisseaux. Mieux vascularisé, le cerveau capte encore plus d’oxygène. La voie sanguine apporte aussi le glucose. Le cerveau en est un gros consommateur. Il ne dispose pas de capacité de stockage et a donc besoin d’être approvisionné de façon permanente. Une bonne activité circulatoire permet donc d’assurer une bonne activité neuronale.

 

Activité physique, sommeil et cerveau

L’activité physique, en agissant directement sur le sommeil, agit indirectement, mais sûrement, sur le cerveau. A condition d’être pratiquée au moins deux heures avant le coucher pour ne pas retarder l’endormissement, une pratique régulière permet de se détendre, d’évacuer les tensions, de générer des hormones source de bien-être, et finalement de mieux dormir. Ce temps de sommeil est précieux pour la santé cérébrale. Les neurones travaillent moins, produisent moins d’énergie donc moins de déchets radicalaires (radicaux libres issus de la transformation des nutriments en énergie). Dans le même temps, il y a une évacuation des toxines hors du système nerveux central. L’activité physique, en favorisant le sommeil, favorise aussi le « nettoyage » du cerveau.

 

Activité physique et plasticité neuronale

L’activité physique génère la production de certaines molécules qui influent sur la plasticité neuronale du cerveau. Il s’agit de sa faculté à modifier sa structure, son organisation et sa manière de fonctionner. Le sport, avec la synthèse biochimique qu’il dégage, lui permet d’accroitre sa capacité à renouveler les neurones (capacité bien établie aujourd’hui), et leur permet de s’organiser avec de nouvelles connexions, d’optimiser leur communication.

Corrélativement il améliore le fonctionnement cérébral. Le sport entraine des réactions chimiques avec la libération d’autres molécules, comme les endorphines, la dopamine (appelées neurotransmetteurs) qui modulent l’humeur et le bien-être. Ces états qui permettent de rester « positif » et de mieux s’adapter aux situations du quotidien participent aussi au renforcement des connexions neuronales.

Découvrir l'offre Pack Santé Jeune Actif

Activité physique et fonctions cognitives

La cognition regroupe les fonctions qui régissent la mémoire, l’apprentissage, le raisonnement, la capacité à prendre des décisions, le langage, les fonctions visio-spatiales. Elle concerne toute les fonctions exécutives (mécanismes de régulation des comportements basés sur la raison).

Aujourd’hui, il est bien établi que la pratique de l’activité physique protège du déclin cognitif et diminue, dans certains cas, le risque de pathologies dégénératives. Cette connaissance est essentielle au regard des processus du vieillissement. La recommandation de l’activité physique, régulière chez les séniors trouve toute sa justification. Ce sont les activités « aérobie » qui sont les plus efficaces, comme la marche nordique, la marche rapide, le vélo, la course, etc. toutes les activités qui font appel à l’endurance, qui sont d’intensité modérée, et qui entrainent une accélération du rythme cardiaque et du débit sanguin.

Si la relation est évidente, la communauté scientifique doit encore élucider et affiner la connaissance des mécanismes. Les pistes les plus probables sont :

  • le fait que l’augmentation du flux sanguin favorise la présence des capillaires cérébraux et l’oxygénation
  • que la mobilisation des sens et des capacités motrices pour l’exécution favorisent de nouvelles connexions neuronales
  • que l’exercice impacte le volume des zones cérébrales impliquées dans la genèse de nouveaux neurones
  • que sous l’effet de l’avancée en âge, la synthèse de la dopamine diminue naturellement, mais que ce déclin peut être limité sous les effets biochimiques du sport.

 

 

Une bonne santé cérébrale passe par une pratique régulière de l’activité physique, mais elle est aussi corrélée à d’autres facteurs comme la génétique, la prise de médicaments, l’hygiène de vie globale, etc. Une alimentation saine et équilibrée constitue aussi un atout essentiel.

Articles complémentaires

Bien s'alimenter dans le cadre d'une activité sportive

Bien s'alimenter dans le cadre d'une activité sportive

Nos conseils Prévention Bien-Être
25/11/20

L’organisme a besoin d’énergie pour vivre. Lorsqu’il produit cette énergie, il génère des radicaux libres. C’est un phénomène physiologique normal, mais qui est largement amplifié chez le sportif qui a besoin de beaucoup d’énergie. Ces radicaux libres sont source d’oxydation et si ces molécules oxydantes sont trop nombreuses par rapport aux défenses anti oxydantes, des dommages articulaires, musculaires, tendineux, inflammatoires, etc. peuvent en résulter.

Lire la suite
Comment pratiquer une activité physique régulière ?

Comment pratiquer une activité physique régulière ?

Nos conseils Prévention Bien-Être
16/06/20

Ce qui compte, c'est non seulement votre bonne volonté, mais surtout votre régularité dans la pratique d'une activité physique. Comment tenir vos bonnes résolutions dans la durée ?

Lire la suite
Faire du sport

Sport, c’est parti !

Nos conseils Prévention Bien-Être
09/06/20

C’est décidé, on se met ou se remet au sport !

Comment faire pour démarrer ou redémarrer une activité physique ?

Lire la suite