Se protéger des moustiques au naturel
  • Au fil des saisons
Publié le 3min

Se protéger des moustiques au naturel

Les moustiques nous entourent, particulièrement en été, et nous apprécient. Ils sont de petits vampires qui se nourrissent de notre sang et sont potentiellement vecteur de maladies comme ce fut le cas pour le chikungunya, la dengue ou le paludisme. Il est important de s’en protéger, de jour comme de nuit, pour profiter pleinement de la période estivale. De nombreuses solutions existent mais sont-elles toujours efficaces ? Sont-elles parfois dangereuses ? Lesquelles choisir ?

Pourquoi le moustique aime-t-il nous piquer ?

Le sang du mammifère est indispensable à sa reproduction. Les femelles moustiques sont les seules à piquer. Elles le font après l’accouplement dans le but de maintenir un environnement interne favorable et nutritif pour leurs œufs. Grâce à leurs piqûres, elles récupèrent les protéines de notre sang, ce qui aide les œufs à atteindre leur maturité et à survivre.

Notre sang n’est pas leur seule source de nourriture puisque la femelle moustique se nourrit aussi du nectar des fleurs et de jus sucrés. C’est pourquoi, les moustiques sont plus présents à l’arrivée des beaux jours. Mais vous l’aurez compris cette nourriture ne leur suffit pas pour maintenir leurs petits en vie. Elles n’hésiteront pas à vous piquer autant de fois qu’il le faut pour combler leurs besoins.

La femelle est sensible aux formes, aux couleurs, ou encore au gaz carbonique produit par notre respiration. L’odeur de la sueur ou du parfum et les rayonnements infrarouges liés à la chaleur interviennent également. Si vous êtes quelqu’un de nerveux, qui bouge souvent, avec une température corporelle plus élevée et donc plus de transpiration, vous serez une cible plus intéressante. Concernant les couleurs, il semblerait qu’elles soient plus attirées par le marron, le bleu, le violet et repoussées par l’orange, le jaune ou le vert. Soyez donc attentif à ces critères pour ne pas devenir leur cible favorite. Le moustique tigre, à la particularité de piquer en journée donc les couleurs ont toute leur importance.

Comment les repousser ?

Il existe de nombreuses solutions pour lutter efficacement contre les moustiques. Nous allons faire un tour d’horizon pour vous aider à faire votre choix.

Les sprays répulsifs

Utilisés depuis de nombreuses années, ils s’appliquent directement sur la peau. Il existe plusieurs catégories de spray dont ceux à base de DEET (N,N-diéthyl-3-méthylbenzamide), un composé chimique dont l’efficacité est prouvée dans la lutte contre la dengue ou le chikungunya. Cependant ces derniers ont une restriction d’usage pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 12 ans, selon le Haut Conseil de la santé publique (HSCP). On peut donc se questionner sur leur dangerosité. De nombreux autres sprays existent mais sont aussi souvent pointés du doigt en raison de leur composition chimique. Il est possible de se renseigner sur les dosages. Une alternative intéressante pour tous, à l’exception des femmes enceintes et jeunes enfants, peut être d’utiliser des sprays à base d’huiles essentielles. Les plus fréquentes dans les répulsifs sont l’eucalyptus citronné, la citronnelle ou encore le géranium.

Les sprays aérosols

Sur le modèle d’un insecticide, ces bombes vont asphyxier les moustiques. Ils sont généralement composés de pyréthrinoïdes. Ces molécules sont considérées comme des pesticides. En traitant notre environnement, nous risquons de les ingérer, de les inhaler ou de les absorber par contact avec la peau. Or, plusieurs études épidémiologiques suggèrent que l’exposition à ces derniers a un impact négatif sur la santé reproductive et augmente le risque de maladies chroniques, comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et Parkinson.

Les bracelets ou prises anti-moustiques

L’un et l’autre sont devenus moins populaires car la diffusion est en continue et les substances qu’ils contiennent sont souvent controversées. Les bracelets sont fortement déconseillés pour les enfants puisqu’ils peuvent mettre les substances chimiques à la bouche.

D’autres alternatives parfumées

Les spirales à brûler

Très efficaces, elles peuvent accompagner vos soirées barbecues mais sont imprégnées d’une forte concentration en pyréthrinoïdes et donc potentiellement dangereuses. Utilisées en extérieur leur nocivité est moindre.

Les bougies parfumées

Elles sont de plus en plus fréquentes dans les supermarchés, à la lavande ou à la citronnelle mais ont une efficacité limitée. Pour pouvoir bénéficier de ces effets, il convient d’être au plus proche de leur sphère de diffusion. Elles ne sont pas toujours très concentrées et les particules délivrées deviennent rapidement inefficaces. Si vous restez autour de la table cela peut donc être un mode de protection relativement intéressant mais il n’évitera pas les piqûres à 100%. Veillez à les choisir les plus naturelles possible.

Découvrir l'offre Pack Santé Famille

Comment les éviter avec des solutions naturelles ?

La mesure préventive la plus simple est bien de vous protéger de leur présence. Voici quelques solutions.

En choisissant une moustiquaire

En été, il est parfois difficile de laisser ses fenêtres fermées la nuit en raison de la chaleur, les moustiques sont alors ravis d’explorer votre maison et de se nourrir de votre sang. La moustiquaire est une solution préventive pour éviter leur intrusion. Il en existe à différents usages et différents budgets. La plus pratique est celle qui se fixe aux fenêtres mais vous pouvez aussi choisir un modèle qui protège uniquement votre lit. La moustiquaire est une alternative naturelle et efficace aux répulsifs ou gadgets pas toujours sains pour votre santé.

En diffusant des huiles essentielles

Toujours en respectant les dosages et recommandations liées à l’âge et à la santé, vous pouvez utiliser un diffuseur d’huiles essentielles. Il faut bien les choisir pour maintenir à l’écart les moustiques. Parmi les plus efficaces on compte la citronnelle, l’eucalyptus citronné, la lavande ou encore le géranium. Vous pouvez les diffuser seules ou en synergie. Si vous souhaitez passer une nuit tranquille, vous pouvez faire idéalement une diffusion 30 minutes avant le coucher.

En prévenant sa prolifération

Pour réduire la quantité de moustiques près de chez vous quelques astuces simples évitent leur prolifération :

  • Entretenez votre jardin pour éliminer leurs lieux de repos
  • Evitez de laisser des eaux stagnantes (soucoupes des pots de fleurs, vases, gouttières mal entretenues, etc.)
  • Favorisez le développement de ses prédateurs (libellules, hirondelles, etc.)
  • Cultivez de la citronnelle, du basilic, de l’œillet, de la lavande ou encore de la menthe poivrée. Ces odeurs les font fuir.

En préparant un piège anti-moustiques

Nous ne voulons bien évidemment pas la mort de ces chers moustiques, il est préférable de les repousser mais parfois l’infestation est trop importante. C’est le cas dans les zones où il y a des points d’eau à proximité. Ils se développent à une vitesse grand V et il peut être tentant de les éliminer. Voici un piège à moustique à réaliser facilement par vos propres moyens. Voici ce dont vous aurez besoin : 

  • 1 bouteille en plastique de 1,5 ou 2 litres
  • 50 g de sucre roux (le blanc est un peu moins efficace)
  • 1 g de levure de boulanger (ou à défaut prenez la levure chimique, moins efficace)
  • 20 cl d'eau tiède
Piège à moustiques

Placez ce piège dans votre chambre ou tout autre pièce que vous souhaitez protéger.

N’oublions pas que les moustiques au-delà de l’inconfort d’une piqûre peuvent véhiculer une maladie. Même si actuellement la dengue et le chikungunya ne circulent pas en France, il vaut mieux prévenir et se protéger des moustiques. Essayez le plus possible de les repousser plutôt que de les éliminer. Optez pour des méthodes saines et naturelles pour cohabiter avec eux en toute sérénité.

Articles complémentaires

Le soleil : en profiter en toute sécurité

Le soleil : en profiter en toute sécurité

Nos conseils Prévention Bien-Être
09/06/20

Les vacances sont synonymes de soleil. S’y exposer peut-être un véritable plaisir, mais la prudence reste de mise face à ses dangers potentiels : mélanomes, carcinomes.

Lire la suite
Vacances d’été : déjouez les pièges à kilos !

Vacances d'été : déjouez les pièges à kilos !

Nos conseils Prévention Bien-Être
09/06/20

Les vacances peuvent être tentantes pour quelques excès. Chouchous, bière, glaces, gaufres…  Autant de tentations, de pièges à kilos auxquels il est aisé de succomber ! Quelques stratégies pour éviter les kilos en trop

Lire la suite
Route des vacances et somnolence… prudence !

Route des vacances et somnolence… prudence !

Nos conseils Prévention Bien-Être
09/06/20

Nous pouvons tous être victimes de somnolence au volant !

Lire la suite