Les noyades : comment les éviter ?
  • Ma sécurité
Publié le 3min

Les noyades : comment les éviter ?

Un nombre total de 1 983 noyades est survenu en France entre le 1er juin et le 31 août 2021, incluant 1 119 noyades accidentelles, dont 250 suivies de décès (22%). Même si ces chiffres sont en baisse de 9% par rapport à 2018, les noyades sont au cœur des préoccupations chaque année à l’arrivée des beaux jours. Comment éviter les noyades ? Quels reflexes avoir ?

Comment réduire les facteurs de risques de noyades ?


En apprenant à nager

Il n’y a pas d’âge pour apprendre à nager. On peut envisager dès le plus jeune âge de familiariser les enfants à flotter sur le dos. Les bébés nageurs est une première étape intéressante, attention toutefois au niveau du chlore, qui peut potentiellement engendrer certains soucis. Par la suite, le plus tôt possible, mais généralement vers 6 ans, il est possible d’apprendre la synchronisation des mouvements qui permet de savoir nager. Votre enfant apprendra, dans la majorité des cas, à nager avec l’école mais parfois cela ne suffit pas à ce qu’il ait une confiance et maîtrise suffisante. Il peut être pertinent de proposer des séances de perfectionnement ou un stage pendant les vacances scolaires.
Tant que votre enfant ne sait pas parfaitement nager, équipez-le de brassards ou d’un maillot de bain flottant dès qu’il est à proximité d’un bassin.

Savoir nager est un indispensable pour éviter les risques de noyades, d’autres facteurs peuvent causer ces dernières mais un bon nageur peut se sortir de nombreuses situations. 

En adoptant de bons réflexes

En repérant et respectant les zones de surveillance

Que ce soit dans un lac ou en mer les zones de baignade surveillées sont délimitées à terre, au niveau du sol, en largeur par des panneaux fixes mentionnant « limite de baignade surveillée ». La majorité du temps on observe des fanions bleus pour visualiser de loin cette zone. Cela représente un couloir plus ou moins large selon le nombre de nageurs sauveteurs disponibles.
Il convient d’être attentif aux balises jaunes qui sont également un indicateur de la zone surveillée. Si vous les dépassez vous n’êtes plus sous l’œil attentif des sauveteurs et le risque de noyades est donc plus élevé. 

Il est important d’apprendre à votre enfant à repérer les points d'eau potentiellement dangereux et à comprendre les risques. Pour les plus petits les zones sont délimitées par des balises pour indiquer où ils peuvent avoir pied. Dans une piscine vous pouvez également leur expliquer quelles sont les zones à ne pas dépasser. Un enfant n’a souvent pas conscience du danger, d’où l’importance de lui expliquer avec pédagogie.  


En restant à l’écoute de son corps

Il est risqué de vous baigner si vous ressentez un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons, courbatures, etc). Reposez-vous et repoussez la session de natation quand vous serez plus en forme.
L’intensité de votre nage doit être adaptée à vos capacités. Ne surestimez pas votre niveau de natation. En effet, la nage en lac ou en mer est toujours plus difficile qu’en piscine donc ne pratiquez pas de longues distances le premier jour des vacances. Augmenter vos distances progressivement.

Si vous avez eu une exposition prolongée au soleil ou même si votre corps est chaud, il est indispensable de rentrer dans l’eau petit à petit. Mouillez-vous d’abord la tête, puis la nuque et enfin le ventre. Si vous plongez dans une eau fraîche en ayant le corps très chaud, vous n’êtes pas à l’abri du choc thermique.
Soyez attentif à certains signes évocateurs de ce dernier tels que : 

  • des crampes
  • des frissons
  • des troubles visuels ou auditifs
  • un mal de tête inhabituel
  • des démangeaisons 
  • une sensation de malaise ou de fatigue intense 

Si vous ressentez un ou plusieurs d’entres eux, n’hésitez pas à sortir de l’eau très rapidement. Si vous n’en avez pas la possibilité, secouez les mains pour prévenir les sauveteurs de venir à votre aide. 

Concernant l’alcool, évitez de vous baigner après avoir pris un repas trop arrosé. De même s’il est trop copieux, attendez que la digestion soit bien terminée, soit environ deux heures après le repas. Alcool et digestion ne font pas bon ménage avec la baignade et augmentent les risques de noyades.

Découvrir l'offre Pack Santé Famille

Quelles particularités en mer ?

La dangerosité de l’eau

Les conditions météorologiques peuvent influer sur la dangerosité en mer. Quelques consignes de sécurité sont incontournables tels qu’observer le drapeau de baignade présent proche du poste de secours. Il est un indicateur que la zone est surveillée. Il se décline en différentes couleurs

  • Drapeau vert : la mer est calme, la baignade ne présente pas de danger et les sauveteurs sont en poste
  • Drapeau orange ou jaune :  la baignade est dangereuse mais surveillée. Les baigneurs doivent être prudents 
  • Drapeau rouge : la baignade est fortement déconseillée, voir interdite soit à cause des conditions orageuses ou de vents violents, de vagues ou en présence de méduses
  • Drapeau violet : l’accès à la plage est interdit pour cause de pollution, la baignade n’est donc pas autorisée.


La présence des baïnes

Il faut être attentif au courant, et si celui-ci est trop fort, il sera presque impossible de le remonter pour revenir là où vous étiez. Pour plus de sécurité, nagez calmement en parallèle à la plage pour revenir par le côté, une fois que vous n’êtes plus dans le courant.

Quelles particularités liées à la piscine ?

Chaque année, environ 100 enfants meurent noyés dans une piscine. C’est un lieu source de danger quel que soit la profondeur de l’eau. Il suffit de quelques secondes d’inattention pour que le pire se produise. 


Quelques règles et normes de sécurité

Selon le Code de la Construction et de l'Habitation, toute piscine individuelle enterrée non close privative doit être pourvue à minima d’un des quatre dispositifs de sécurité normalisés. Tout propriétaire qui ne respecte pas cette obligation légale relative à la sécurité d’une piscine encourt une amende de 45 000 €.

Ce peut être :

  • un abri, comme une véranda recouvrant la piscine 
  • une alarme, soit d'immersion qui va informer de la chute de l’enfant dans l'eau, soit périmétrique informant de l'approche d'un enfant du bassin
  • une barrière située tout autour de la piscine, au minimum à 1,10 m de haut et dotée d’un portillon sécurisé et impossible à ouvrir par un enfant 
  • une couverture de sécurité type bâche

Chaque équipement doit être conforme aux normes de l'Association française de normalisation (Afnor). Ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active pendant la baignade mais peuvent éviter une noyade liée à une chute accidentelle ou autre inattention. 


Pour éviter les noyades, vous l’aurez compris la vigilance est la priorité. Que ce soit pour vous-même ou vos enfants, il est important de ne pas se mettre en danger et de rester dans des zones surveillées. Même si vous êtes bon nageur, un courant dangereux, un problème cardiaque, une crampe ou autres soucis de santé peuvent toujours arriver. Les nageurs sauveteurs sont là pour vous secourir mais il est indispensable de respecter ces quelques règles de sécurité. Chez vous, soyez d’autant plus vigilant pour les piscines hors sol qui ne disposent pas de mesures sécuritaires. Dans tous les cas, rappelons-le, ces équipements ne remplacent pas la surveillance d’un adulte. 
En cas de constat de noyades, prévenez immédiatement les secours, en appelant le 15 (SAMU), le 18 (pompiers) ou le 112 (urgences européennes).
Place à l’été et profitez du plaisir de l’eau en toute sécurité !

Articles complémentaires

Le soleil : en profiter en toute sécurité

Le soleil : en profiter en toute sécurité

Nos conseils Prévention Bien-Être
09/06/20

Les vacances sont synonymes de soleil. S’y exposer peut-être un véritable plaisir, mais la prudence reste de mise face à ses dangers potentiels : mélanomes, carcinomes.

Lire la suite
Comment choisir sa crème solaire

Crèmes solaires : pourquoi ? lesquelles ?

Nos conseils Prévention Bien-Être
21/05/21

Les beaux jours arrivent et nous donnent envie de profiter des rayons du soleil en terrasse, sur la plage ou à la montagne. Un bain de soleil c’est bon pour le moral, la santé des os et pour renforcer le système immunitaire. Qu’en est-il de notre peau ? Le soleil est-il notre ami ou notre ennemi ? Comment s’en protéger ? Les crèmes solaires sont-elles efficaces ? Lesquelles choisir ?

Lire la suite
Route des vacances et somnolence… prudence !

Route des vacances et somnolence… prudence !

Nos conseils Prévention Bien-Être
09/06/20

Nous pouvons tous être victimes de somnolence au volant !

Lire la suite